13 avril 2020, lettre au Ministre de la Santé sur la vente de masques

13/04/2020 – MASQUES, Lettre de la profession au Ministre

 

Monsieur le Ministre,
Depuis le début de la crise sanitaire, les pharmacies sont à vos côtés pour mettre en
oeuvre, sur l’ensemble du territoire, les orientations relatives à la distribution et au port
des masques. Elles le font, sans défaillir, dans un contexte aggravé par les difficultés
d’approvisionnement et l’évolution des recommandations relatives à leur usage
Le réseau des officines a ainsi répondu présent pour mettre en oeuvre les consignes
données par votre Ministère en garantissant une transparence absolue grâce à la
traçabilité hebdomadaire qui a été mise en place, vous permettant ainsi de disposer d’une
visibilité en temps réel sur le stock « Etat » dans les officines.
Pour autant, en application de ces mêmes consignes, les pharmacies d’officine ne
distribuent pas de masques chirurgicaux ou FFP2 au public, générant une
incompréhension majeure, et souvent de l’agressivité, ce qui nécessite de la part des
pharmaciens beaucoup de patience, d’explications et de temps.
Cependant, malgré les difficultés d’approvisionnement, certains acteurs vendent ou
donnent aujourd’hui des masques chirurgicaux à la population, estimant que la
réglementation relative à l’importation de ces produits leur permet de le faire en toute
légalité.
Un prestataire de soins à domicile en a même fait tout ce week-end une communication
télévisuelle à une heure de grande écoute, faisant réagir tous les pharmaciens.
Afin de pouvoir continuer à tenir un discours cohérent auprès des professionnels de
santé, de nos équipes mais également des patients, il est grand temps de disposer d’une
position univoque pour l’ensemble des entreprises, exprimant clairement les possibilités
de vente laissées à chaque professionnel suivant les catégories de masques.
Dès lors que l’approvisionnement des professionnels de santé de premier recours est
garanti, nous demandons de pouvoir assurer une distribution à la population des
masques que les officines auront pu se procurer.
Vous savez pouvoir compter sur notre profession, nous comptons aujourd’hui sur vous
pour faire prévaloir une position claire et précise qui mettra un terme à ces contradictions que nous subissons .
Nous avions ainsi attiré l’attention de votre cabinet sur cette question, le 8 avril dernier. Il
devient impératif de disposer d’une réponse sur ce point crucial dans les plus brefs délais
et notamment lors de l’allocution du Président de la République de ce soir.
Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute
considération

 

 

Publication : 14 avril 2020 | Catégorie(s) :