Autotests : les grossistes sont approvisionnés  

Le développement rapide de l’épidémie entraîne une augmentation automatique du nombre de cas contact. Pour chaque personne positive, environ quatre cas contact sont recensés ; en milieu scolaire quand un élève est positif, toute la classe est considérée cas contact, soit une vingtaine d’élèves.

Cette nouvelle stratégie de dépistage pour les scolaires soulage les équipes officinales mais nécessite de répondre aux demandes des parents dans toutes les officines.

Les autotests font désormais partie du parcours de dépistage des patients contacts et les pharmacies doivent dispenser deux ou trois autotests en fonction des situations (milieu scolaire ou non et pour les plus de douze ans en fonction de leur schéma vaccinal).

L’USPO met à votre disposition des fiches pratiques récapitulant les différents protocoles sur le site www.uspo.fr.

Aucune pharmacie ne doit être en rupture d’autotests.

L’USPO a consulté les grossistes-répartiteurs qui nous ont assuré disposer de stocks suffisant d’autotests pour répondre à la demande.

Aussi, nous vous invitons à en commander dès à présent afin de disposer de stock tampon. Les sorties par jour sont estimées entre 100 et 150 autotests.

L’enquête de l’USPO faisait encore hier état de 20 % des officines en rupture. Nous vous remercions d’avoir participé à ce sondage et de nous faire part des difficultés d’approvisionnement.

Merci pour votre engagement dans cette période exceptionnelle de circulation du virus en espérant que nous trouverons rapidement un rythme plus soutenable. Des signaux favorables semblent se profiler en France et à l’étranger.

Publication :14 janvier 2022 | Catégorie(s) :