Autotests supervisés par un pharmacien : preuve pour le passe sanitaire

Les autotests supervisés par un pharmacien d’officine peuvent à nouveau être réalisés en officine et garantir, en cas de résultat négatif, l’obtention du passe sanitaire (sources : arrêté du 10 novembre et DGS Urgent). Aucun autre professionnel de santé n’est habilité à réaliser un autotest supervisé. En conséquence, la dispensation de ces autotests aux autres professionnels de santé n’est plus autorisée.

Les autotests supervisés sont réservés exclusivement aux personnes asymptomatiques et qui ne sont pas cas contact.

Dans ce cadre d’éligibilité, les autotests supervisés peuvent être pris en charge pour les personnes vaccinées, les personnes avec une contre-indication à la vaccination, les personnes disposant d’un certificat de rétablissement, les mineurs et les personnes disposant d’une convocation pour un soin programmé.

Le pharmacien facture à l’assurance maladie 12,90 euros (TVA à 0), soit 8,70 euros pour la réalisation de l’autotest supervisé et 4,20 euros pour le prix de l’autotest. Ce montant est majoré d’un coefficient multiplicateur d’1,05 pour les départements et régions d’outre-mer.

Lorsque la personne n’est pas éligible à une prise en charge, le pharmacien facture à la personne le même tarif, soit 12,90 euros (TVA à 0).

Les autotests supervisés restent remboursés pour toutes les personnes asymptomatiques et qui ne sont pas cas contact en Guadeloupe jusqu’au 6 décembre et à Mayotte, en Martinique et en Guyane jusqu’à la fin de l’état d’urgence

Le résultat de l’autotest supervisé, qu’il soit positif ou négatif, est inscrit dans SI-DEP.

Lorsque le test est positif, le résultat doit être confirmé par un RT-PCR et, le cas échéant, un RT-PCR de criblage et de séquençage. Dans ce cadre et uniquement lorsque l’autotest supervisé est positif, ces tests RT-PCR sont pris en charge par l’assurance maladie.

Le pharmacien peut réaliser, s’il a signé un contrat de partenariat avec le laboratoire biologique, les prélèvements pour les RT-PCR de confirmation, de criblage et de séquençage.

Pour rappel, le résultat positif de l’autotest supervisé ne permet pas de générer un certificat de rétablissement ou de déclencher le dispositif de contact tracing.

L’USPO met à votre disposition une fiche pratique.

 

Publication :15 novembre 2021 | Catégorie(s) :