Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine (USPO)

Le Point Info de l’USPO

CMU-C et ACS – Garantie de paiement avec la CarteVitale

Publication : 11 octobre 2018 | Catégorie(s) :

Grâce aux interventions répétées de l’USPO auprès du Ministère des Solidarités et de la Santé et de l’Assurance maladie, la garantie de paiement CMU-C et ACS sera assurée, dès le 31 octobre 2018, lorsque la pharmacie utilise les droits en carte. Pour obtenir cette garantie de paiement, l’USPO s’est appuyée sur une analyse technique de l’AGETIP (concentrateur des pharmacies) qui a démontré que les informations relatives aux flux certifiés ne correspondaient pas à un forçage des droits en Carte vitale. D’ici au 31 octobre 2018, les caisses procèderont au recyclage des factures impayées. Les pharmacies sont invitées, le cas échéant, à réclamer aux CPAM les factures en instance. Après cette date, une nouvelle grille d’analyse des factures CMU-C et ACS sera instaurée dans les CPAM afin d’assurer la garantie de paiement en toute transparence et sans intervention des pharmacies. Les CPAM devront réaliser les paiements sans aucun incident pour les factures sécurisées, tant pour l’assurance maladie obligatoire que l’assurance maladie complémentaire.  Attention : cette garantie de paiement ne s’applique pas si le flux est éclaté entre l’AMO et l’AMC et si le pharmacien intervient sur les dates de fin de droits ou sur les bénéficiaires. L’USPO sera vigilante quant au respect de ces procédures

Vigilance et liberté de choix, stop au matraque commercial !

Publication : 20 septembre 2018 | Catégorie(s) :

Vous êtes libre de choisir la complémentaire prévoyance et santé répondant le mieux aux besoins de vos salariés et de votre entreprise.   Les officines sont la cible d’une campagne marketing de l’APGIS dans un contexte conflictuel et de contentieux en cours. Son dernier courrier incite les pharmacies à adhérer à l’APGIS, en joignant une lettre de résiliation, et insinue que la cotisation au Haut degré de solidarité (HDS) est obligatoire pour toutes les officines. C’est faux ! L’accord du 2 octobre 2017 prévoyant la contribution au fonds HDS de 2% n’est toujours pas publié au Journal officiel. Elle s’applique donc uniquement aux officines adhérentes à la FSPF, seules à devoir obligatoirement verser la cotisation de 2% à l’APGIS. L’APGIS n’est pas le seul partenaire de la protection sociale des salariés de la pharmacie d’officine, contrairement à ce qu’elle affirme dans son courrier. [...]

Avenant 11 signé entre l’USPO et la CNAM – Dossier médical partagé (DMP)

Publication : 31 mai 2018 | Catégorie(s) :

Un accès complet pour les pharmacies d’officine Lors des négociations conventionnelles de l’avenant n°11, l’USPO a obtenu la modification complète de la grille d’habilitation du DMP pour les pharmacies d’officine. Comme l’a récemment confirmé l’Assurance maladie, les pharmacies pourront désormais accéder à l’ensemble des informations contenues dans le DMP, à l’instar des autres professionnels de santé : comptes rendus des examens médicaux, des consultations, des opérations chirurgicales, plans personnalisés de soins, protocoles de soins ALD…. L’avenant conventionnel n°11 prévoit la rémunération de la pharmacie pour chaque ouverture de DMP et certains éditeurs de logiciels ont déjà développé cette fonctionnalité. Nous vous invitons à le rappeler à votre éditeur de logiciel et à l’interroger sur le délai de mise en œuvre.  La consultation et l’utilisation du DMP par les pharmacies d’officine seront opérationnelles dans un second temps. Les éditeurs de logiciels doivent mettre en œuvre ces nouvelles dispositions avec les cartes professionnelles CPS et CPE. L’USPO se félicite de cette décision qui renforce le rôle du pharmacien d’officine dans l’équipe de soins primaires et conforte l’évolution de notre métier vers l’accompagnement des patients.

Les principales avancées de l’Avenant n°11 à la Convention Pharmaceutique signé le 20 juillet 2017

Publication : 26 juillet 2017 | Catégorie(s) : -

Nous vous proposons une synthèse de l’avenant n° 11 à la Convention Pharmaceutique signé le 20 juillet 2017 entre l’UNCAM et l’USPO. Les principales étapes sont résumées ci-après avec les références aux articles. Pour la première fois, l’Assurance Maladie investit en trois ans 280 millions d’euros sur : o L’économie de l’officine avec un engagement pluri annuel et l’arrivée de nouveaux honoraires à l’acte pharmaceutique (voir I) o Le développement de nouvelles missions avec les modifications souhaitées sur les entretiens pharmaceutiques, l’instauration des bilans de médication et la programmation de nouveaux avenants sur les prochaines années (II) o La revalorisation d’aides liées à la simplification administrative (III) o La revalorisation de l’astreinte des gardes en deux étapes (IV) o L’amélioration de la vie conventionnelle par un rôle plus préventif des CPL pour diminuer les risques d’indus (V)

Lire la suite........

Avenant conventionnel, enfin de nouvelles perspectives pour la profession

Publication : 21 juillet 2017 | Catégorie(s) :

L’avenant conventionnel, signé le 20 juillet par l’USPO, permettra de sortir la profession de l’impasse économique et de valoriser notre métier.
  • En 2015, la FSPF a accepté de signer seule une réforme sans aucune protection pour les pharmaciens. Résultat : une dégradation importante de l’économie officinale, 263 millions d’euros de perte de rémunération en seulement 2 ans et demi, constatée par tous aujourd’hui.
Il était donc urgent de faire évoluer et de protéger notre rémunération grâce à cet avenant, qui entrera en vigueur dès le 1 janvier 2018.

Avenant conventionnel 2018-2022 Une première étape importante pour la réforme de la profession

Publication : 18 juillet 2017 | Catégorie(s) : - -

Pendant plus de cinq mois, les syndicats et l’Assurance maladie ont négocié un nouvel avenant conventionnel. Cet avenant, qui engagera la profession jusqu’en 2020, répond aux orientations définies par le conseil d’administration de l’USPO depuis plusieurs années, mais également aux attentes de la profession en termes de rémunération et d’évolution du métier......

Mobilisation, les outils

Publication : 19 janvier 2017 | Catégorie(s) :

VITRINE Affiche à imprimer Affiche HD GREVE DES GARDES Courrier à l'ARS 2017-01-12- ARS greve garde phie USPO Contact des ARS 2017-01- ARS contacts  

Les dangers du passage à 1€ au 1er janvier 2016

Publication : 24 novembre 2015 | Catégorie(s) : - -

 Communiqué du 24/11/15 Les dangers du passage à 1€ au 1er janvier 2016  L'USPO n’a jamais fait marche arrière, comme en témoigne son courrier du 13 janvier 2014 au Ministère de la Santé et à la CNAM* qui accompagnait la signature du protocole. L’USPO annonçait qu’elle ne signerait pas l’accord sur la rémunération en l’état et demandait de renégocier le volet sur la rémunération. Nous alertons depuis 2 ans le Ministère sur les difficultés de cette rémunération :
  • aucune protection de la profession contre les baisses de prix, les déremboursements et les baisses de volumes,
  • affichage des prix trop complexe, flou législatif et juridique sur les médicaments délivrés sans prescription, incompréhension des patients, contrôles DGCCRF,
  • déstabilisation de notre économie due à la suppression de la vignette et des baisses de prix massives.
Miser l’avenir de la profession uniquement sur le paracétamol et l’homéopathie serait une erreur irréparable.  Au 1er janvier 2016, au dos de chaque ordonnance, sur chaque ticket de caisse, nos patients penseront que notre marge a augmenté de 25% (honoraire 2015: 0.82€  vs  honoraire 2016 : 1.02€). Ils ne croiront pas à nos difficultés. La FSPF n’a prévu aucun filet de sécurité jusqu’à fin 2016 sauf un observatoire qui observe et qui ne peut rien décider. L’USPO est favorable à l’intégration de l’honoraire de dispensation à la boîte dans le prix public du médicament, afin d’éviter toute confusion avec les patients et les associations de consommateurs. L’USPO est défavorable à la délivrance à l’unité des antibiotiques qui est une humiliation pour notre profession. L’USPO est défavorable à la proposition de la FSPF qui consisterait à récupérer le commerce des cigarettes électroniques en échange de la vente ailleurs qu’en pharmacie des  patchs nicotiniques (proposition FSPF le 10 septembre 2014 en plein combat contre le projet de loi Macron : la dépêche du midi 10/09/2014). L’USPO est favorable à l’honoraire à l’ordonnance dans la convention pharmaceutique et à un contrat de 3 ans sur la marge des pharmaciens pour mettre en œuvre un mode de rémunération adaptée et lisible pour nos entreprises.  L’USPO est favorable à la construction d’un projet commun avec tous les syndicats, garant d’une défense professionnelle efficace. *(La lettre envoyée par l’USPO au Ministère est disponible sur le site uspo.fr)

Les pharmaciens d’officine piégés par la nouvelle réforme

Publication : 16 février 2015 | Catégorie(s) :

Au 1er janvier 2016, la marge de l’officine baissera. En 2016, les honoraires à la boîte augmentera de 0,20€ pour passer de 0,80 € à 1 €, mais la marge sur les médicaments dont les prix fabricant hors taxes (PFHT) sont supérieurs à 1,81€ baissera de 0,28€. Ce qui représente une diminution de la rémunération des pharmaciens de 0,08€ par boîte. L’étape de 2016 ne doit pas entrer en vigueur. Écrivez au directeur de l'UNCAM.