Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine (USPO)

Revue de presse

26 janvier 2017, une mobilisation réussie

Publication : 27 janvier 2017 | Catégorie(s) : -

L’USPO ne se contentera pas d’une convention pharmaceutique réduite à une lettre d’intention. Nous exigerons un soutien économique pour 2017 et un pacte de confiance avec l’Assurance maladie pour réformer immédiatement notre profession. Le premier entretien conventionnel entre l’Assurance maladie et les syndicats aura lieu le 2 février. Nous appelons la FSPF à l’union ! Plusieurs propositions économiques communes, à l’instar de la rémunération à l’ordonnance, des interventions pharmaceutiques, ont déjà été simulées avec la FSPF et nous espérons pouvoir les porter ensemble devant le directeur général de la CNAMTS. L’USPO défend également une révision de la marge à 0% sur les médicaments chers, la sortie des médicaments innovants de la réserve hospitalière, l’arrêt des grands conditionnements qui n’améliore pas l’adhésion des patients à leur traitement, l’augmentation du plafond des remises génériques de 40% à 50% et enfin un choc de simplification des règles de prescription et de dispensation. Merci encore de votre mobilisation et de votre détermination, elles sont essentielles pour négocier l’avenir de la pharmacie d’officine. ......

Vidéo/Tuto, quelles sont les problématiques aujourd’hui ?

Publication : 16 janvier 2017 | Catégorie(s) : -

Visionnez la vidéo ci-dessous pour comprendre les problématiques soulevées aujourd'hui LIEN POUR LA VIDEO ICI FACILE, PRATIQUE, CONFORTABLE, CONNECTEZ-VOUS

Comment pouvez-vous vous mobiliser ?

Publication : 13 janvier 2017 | Catégorie(s) : -

Envoyez un courrier, par fax ou par mail, au Directeur de l’ARS pour le prévenir que vous participez à la grève des gardes, menée du 23 au 29 janvier. Coordonnées des ARS : 2017-01- ARS contacts Courrier type à compléter et à retourner à l'ARS 2017-01-12- ARS greve garde phie USPO --> Si vous n’êtes pas de garde cette semaine, envoyez le même courrier afin de témoigner de votre solidarité avec le mouvement.

DANGER Risque de dérégulation du réseau

Publication : 13 janvier 2017 | Catégorie(s) : -

Une remise en cause de la loi de répartition peut mettre en péril la présence des officines sur tout le territoire. En décembre dernier, le gouvernement a présenté une première version de l’ordonnance relative au maillage des officines. Elle prévoit l’introduction de la voie dérogatoire pour le transfert d’officines et donne le pouvoir au directeur général de l’ARS d’autoriser l’installation d’officine dans tous les lieux de passage. Cette disposition consiste donc à compter plusieurs fois la même population résidente et de passage, et supprime de fait les quotas de population à 2500 et 4500 habitants. Ce projet est un retour aux créations politiques sous l’influence des promoteurs immobiliers et des élus du secteur et va déstabiliser les officines au lieu de les renforcer. ...

Pourquoi la pharmacie passe à l’offensive ?

Publication : 5 janvier 2017 | Catégorie(s) : -

L’avis des pharmaciens doit être respecté pour démarrer les négociations. Nous souhaitons que l’action du 26 janvier, qui rassemble déjà l’ensemble des groupements et l’USPO, unisse toute la profession et les étudiants afin de montrer notre détermination. Personne ne doit choisir le camp de la division ! Il faut ouvrir le chantier de simplification des règles de prescription et de dispensation et autoriser le pharmacien à assurer la continuité des soins sans risque financier. Les confrères sont harcelés par des tracasseries administratives avec des récupérations sur leur tiers payant, pris en otage entre des médecins débordés, qui ne peuvent plus respecter des règles de prescriptions dépassées, et les patients qui ne doivent pas arrêter leur traitement. ...

L’USPO s’associe à la création de la Fédération des Soins Primaires

Publication : 17 novembre 2016 | Catégorie(s) : -

L’USPO et ses partenaires souhaitent coordonner les acteurs de santé de proximité autour de leur patientèle, participer à la prévention, à l’amélioration et à la protection de l’état de santé de la population, et ainsi contribuer à la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé. Les professionnels de santé sont confrontés à de nouveaux défis : le vieillissement de la population (9,2 % a plus de 75 ans) et le développement des maladies chroniques (15 % des assurés ont une Affection de Longue Durée ou ALD), en particulier. Parallèlement, les besoins des patients évoluent alors que l’offre de soins primaires se raréfie et que le temps médical disponible diminue. L’inadéquation entre offre et demandes de soins est manifeste. Pour relever ses défis, les professionnels de santé doivent faire évoluer leur exercice. Le parcours de soins  doit être centré sur une patientèle et organisé sur un territoire. Infirmiers, pharmaciens, médecins généralistes, kinésithérapeutes, podologues, sages-femmes, chirurgiens-dentistes en sont les principaux acteurs. La coordination des professionnels de santé est essentielle et doit être renforcée dans l’intérêt du patient.  La FSP facilitera le dialogue et l’échange entre les différentes professions de santé, chacun détenant sa part de la vérité du patient. La FSP, principale interlocutrice des professionnels de la santé, sera la structure de référence des pouvoirs publics tant sur le plan national que régional. Fédération des Soins Primaires Présentation

Quel rôle pour le patient dans le parcours de soins 3.0 ?

Publication : 24 octobre 2016 | Catégorie(s) :

Jeudi 17 novembre à partir de 17h à Toulouse avec Bruno Julia, Président de l'USPO Midi-Pyrénées Avec le Web 3.0, la Médecine 3.0 et les objets connectés, les innovations explosent dans le secteur de la santé. Les interactions ainsi générées entre l’individu, la santé, la société et les machines connectées, permettent pour la première fois au patient de prendre sa santé en main de façon autonome ou à faire connaître ses attentes. La chute des barrières entre médecins et patients induite par l’évolution du numérique pourrait-elle constituer les bases d’un modèle idéal «LE PARCOURS DE SOINS 3.0», et l'avènement d’un changement de paradigme où le patient serait véritablement au centre de sa prise en charge, plus participative, plus humaine, plus performante et moins contraignante ? Rejoignez-nous dans notre réflexion sur la place et le rôle du patient afin qu’il devienne un « acteur 3.0 » plutôt qu’un « récepteur 1.0 » Nous vous donnons rendez-vous le 17 novembre à 17h dans les locaux de Toulouse Business School (20, bd Lascrosses, à Toulouse). 2016-11-17- Toulouse

Les syndicats représentatifs des pharmaciens d’officine alertent le ministère de la Santé sur la dégradation économique des officines.

Publication : 22 juillet 2016 | Catégorie(s) : -

L’USPO et la FSPF ont été longuement reçues le 19 juillet par Etienne CHAMPION, directeur de Cabinet de Marisol TOURAINE, ministre de la Santé. Unis pour faire entendre leur voix, les deux syndicats ont rappelé que la situation de l’économie officinale est alarmante. En effet, depuis plusieurs années, la profession contribue, au-delà de sa part, dans les économies des dépenses de santé. Des actions de mobilisation pour l’avenir de la profession – campagne d’affichage grand public dans les officines, interpellation des élus locaux, consultation des pharmaciens sur les principaux enjeux auxquels la profession est confrontée – sont en cours. Les pharmaciens d’officine sont les seuls professionnels de santé dont la rémunération est en baisse. Incontestablement, la politique de baisses de prix menée par le Gouvernement impacte de façon négative la rémunération, en particulier sur les médicaments du répertoire des génériques. Cette situation est intenable et doit être rectifiée sans délai. La FSPF et l’USPO ont donc réclamé la concrétisation, avant la prochaine convention nationale pharmaceutique, d’un engagement pluriannuel de l’Etat et de l’Assurance maladie en faveur de l’économie de l’officine et de l’évolution du mode de rémunération comme du métier. Cette négociation doit aboutir pour être intégrée dans le PLFSS 2017. Favorable à la poursuite de la redéfinition du rôle et des missions du pharmacien d’officine, le Cabinet de la ministre de la Santé a annoncé qu’une réunion de travail aurait lieu, dès septembre, pour fixer le cadre des négociations conventionnelles. Cette réunion devrait intervenir après la remise du rapport de la mission IGAS/IGF sur la régulation de la répartition des officines sur le territoire. Durant cet entretien, les syndicats se sont, par ailleurs, positionnés sur des sujets essentiels pour l’évolution de la profession, notamment :
  • les médicaments biosimilaires. Le Cabinet de la ministre a réservé un accueil favorable à la proposition des syndicats de valoriser dans le champ conventionnel le rôle du pharmacien en termes de sécurité de la dispensation en cas d’interchangeabilité des médicaments biosimilaires, qui doit être accessible au pharmacien d’officine ;
  • l’accompagnement des patients afin d’améliorer l’adhésion aux traitements ;
  • le renforcement du rôle du pharmacien d’officine dans la dispensation des médicaments conseils grâce à un véritable parcours de soins.
  Unis, les deux syndicats représentatifs des pharmaciens d’officine poursuivent la mobilisation. 2016-07-22-Communiqué de presse USPO-FSPF

La profession unie pour l’avenir de la pharmacie

Publication : 5 juillet 2016 | Catégorie(s) : -

Suite au rassemblement appelé par l'USPO, l'ensemble des représentants de la profession s'est rassemblée ce mardi 5 juillet dans les locaux pour signer communément  le Manifeste pour la pharmacie française Paris, le 5 juillet 2016 Une situation économique catastrophique La rémunération des pharmacies d’officine est en forte diminution pour la deuxième année consécutive. La perte s’accélère encore en 2016 avec une chute de plus de 2% sur les quatre premiers mois de l’année. Des emplois menacés Les 22 221 officines, leurs 120 000 emplois et les 6 500 apprentis sont menacés par cette situation économique, qui entraîne des fermetures brutales pouvant remettre en cause le maillage territorial. La pharmacie est bien souvent le seul poste avancé du système de santé et créateur d’emplois qualifiés dans les zones rurales et les quartiers difficiles. La pharmacie d’officine structure l’organisation de l’offre de soins Forte de ses atouts que sont la proximité, la disponibilité, la compétence, la sécurité et la confiance des patients, la profession est prête à répondre aux défis du vieillissement de la population, du développement de l’ambulatoire, de l’accroissement des pathologies chroniques en intégrant les technologies innovantes et de la prévention. Une volonté de réforme de l’ensemble de la profession L’ensemble de la profession Ordre, syndicats, groupements de pharmaciens et étudiants appelle le Gouvernement à s’engager avant le PLFSS pour fixer un cadre économique clair. Les syndicats estiment ce cadre indispensable avant l’ouverture de la négociation de la convention nationale pharmaceutique qui engagera les pharmacies, l’assurance maladie et l’Etat pour 5 ans. Cet accord permettra l’évolution du métier et le renforcement du maillage officinal.