Actus USPO

L’USPO relèvait en 2014 les insuffisances lors de la signature du protocole avec l’UNCAM en 2014

Publication : 26 novembre 2015 | Catégorie(s) : ,

Paris, le 13 Janvier 2014 Objet : Protocole d’accord Monsieur le Directeur de Cabinet de Madame Touraine, L’USPO signataire du protocole d’accord du 9 janvier 2014 tient à souligner que sur sa demande des avancées importantes ont été obtenues. Ce protocole comprend trois grands volets qui feront l’objet d’avenants conventionnels distincts comme cela a été accepté en séance de négociation. • Développement des génériques, La négociation des missions sur l’accompagnement des patients asthmatiques et des patients sous traitements substitutifs aux opiacés reposition • Nouvelle rémunération La proposition envisagée en annexe du protocole nécessite des simulations et sûrement beaucoup d’améliorations. Le but est de réaliser sans surcoût pour l’assurance maladie une redistribution des marges plus efficiente et moins pénalisante pour les pharmaciens. Toutes ces modifications ne peuvent s’envisager qu’avec un suivi sur toute la période de la réforme prenant en compte les modifications de remboursement, de prix et de volumes des spécialités pharmaceutiques remboursables. Le coût de la suppression de la vignette pour les pharmaciens qui est concomitante à l’introduction de l’honoraire de dispensation doit être pris en compte dans l’équilibre final de la négociation. Un certain nombre de précisions fiscales et juridiques sur la marge des médicaments non présentés au remboursement ainsi que le taux de prise en charge de chaque médicament nécessite un travail approfondi et des réponses satisfaisantes et indispensables pour continuer et aboutir. La signature du protocole par l’USPO salue les avancées des deux premiers points et note les larges insuffisances du troisième. Aussi nous vous demandons qu’une concertation plus équilibrée entre les signataires du protocole se mette en place pour permettre l’adhésion de toute la profession. UNCAM accord signe le 09-01-14 directeur cabinet Touraine Macquart

Les dangers du passage à 1€ au 1er janvier 2016

Publication : 24 novembre 2015 | Catégorie(s) : , , ,

 Communiqué du 24/11/15 Les dangers du passage à 1€ au 1er janvier 2016  L'USPO n’a jamais fait marche arrière, comme en témoigne son courrier du 13 janvier 2014 au Ministère de la Santé et à la CNAM* qui accompagnait la signature du protocole. L’USPO annonçait qu’elle ne signerait pas l’accord sur la rémunération en l’état et demandait de renégocier le volet sur la rémunération. Nous alertons depuis 2 ans le Ministère sur les difficultés de cette rémunération :
  • aucune protection de la profession contre les baisses de prix, les déremboursements et les baisses de volumes,
  • affichage des prix trop complexe, flou législatif et juridique sur les médicaments délivrés sans prescription, incompréhension des patients, contrôles DGCCRF,
  • déstabilisation de notre économie due à la suppression de la vignette et des baisses de prix massives.
Miser l’avenir de la profession uniquement sur le paracétamol et l’homéopathie serait une erreur irréparable.  Au 1er janvier 2016, au dos de chaque ordonnance, sur chaque ticket de caisse, nos patients penseront que notre marge a augmenté de 25% (honoraire 2015: 0.82€  vs  honoraire 2016 : 1.02€). Ils ne croiront pas à nos difficultés. La FSPF n’a prévu aucun filet de sécurité jusqu’à fin 2016 sauf un observatoire qui observe et qui ne peut rien décider. L’USPO est favorable à l’intégration de l’honoraire de dispensation à la boîte dans le prix public du médicament, afin d’éviter toute confusion avec les patients et les associations de consommateurs. L’USPO est défavorable à la délivrance à l’unité des antibiotiques qui est une humiliation pour notre profession. L’USPO est défavorable à la proposition de la FSPF qui consisterait à récupérer le commerce des cigarettes électroniques en échange de la vente ailleurs qu’en pharmacie des  patchs nicotiniques (proposition FSPF le 10 septembre 2014 en plein combat contre le projet de loi Macron : la dépêche du midi 10/09/2014). L’USPO est favorable à l’honoraire à l’ordonnance dans la convention pharmaceutique et à un contrat de 3 ans sur la marge des pharmaciens pour mettre en œuvre un mode de rémunération adaptée et lisible pour nos entreprises.  L’USPO est favorable à la construction d’un projet commun avec tous les syndicats, garant d’une défense professionnelle efficace. *(La lettre envoyée par l’USPO au Ministère est disponible sur le site uspo.fr)

Les Pharmaciens de l’USPO Bourgogne Franche-Comté reçus par Mme la Conseillère Santé auprès du Premier Ministre

Publication : 17 novembre 2015 | Catégorie(s) : ,

L’USPO BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ reçue le 13 novembre 2015 par Mme TAGLIANA, Conseillère Santé au Cabinet de M.VALLS, Premier Ministre lors de sa venue à Dijon. Nous avons fait part des contraintes auxquelles est soumise notre profession, notamment concernant la rémunération et en particulier l’honoraire. Puis, nous  avons transmis des axes de développement pour la valorisation de l’officine par
  • La continuité ville/hôpital dans la prise en charge des patients
  • L’observance
  • La Préparation des Doses à Administrer
Madame TAGLIANA a été très attentive à nos demandes, a relevé le côté constructif de nos propositions et a reconnu la forte valeur ajoutée apportée par la pharmacie d’officine.

Non au déremboursement des médicaments

Publication : 16 septembre 2015 | Catégorie(s) : ,

Cliquez sur le lien pour accéder à la pétition : https://www.change.org/p/ministère-de-la-santé-non-au-déremboursement-des-médicaments Le groupe du rapport Polton, réuni mardi 8 septembre, a conservé l’hypothèse d’un déremboursement des médicaments à 15 % et d'une partie de ceux remboursés à 30 %. Ces déremboursements concernent les médicaments utilisés dans les troubles du sommeil, la maladie d'Alzheimer, les traitements dermatologiques, antiseptiques, antispasmodiques, les affections buccales, ORL, et l’homéopathie…. Une grande partie de la population serait concernée et plus particulièrement les personnes âgées. Si ces mesures s’appliquent, une augmentation du renoncement aux soins est à prévoir. Ces déremboursements permettent aux laboratoires pharmaceutiques d’augmenter leurs prix. Par ailleurs, le taux de TVA sera multiplié par 5, passant de 2,1% à 10 %. Les pharmaciens seront une fois de plus accusés à tort de ces augmentations qu’ils ne souhaitent pas. Le Projet de loi de financement de la sécurité sociale 2016 prévoit une baisse de plus de 1 milliard  d’économies sur le médicament pour l’assurance maladie obligatoire et nous serons amenés à mobiliser tous les pharmaciens rapidement contre la casse organisée du réseau officinal.

TROP C’EST TROP !

Mobilisez-vous, mobilisez vos équipes et vos patients.

ARRETONS DE CONCENTRER DE MANIERE AUSSI INJUSTIFIÉE LES ÉCONOMIES SUR LE MÉDICAMENT.

La pétition, initiée le 31 août par le groupe Pharma's friends, rencontre un grand succès auprès de nos patients, et nous permet de les informer et de les mobiliser pour que cette option soit écartée. Nous vous transmettons cette affiche, à dupliquer et à déposer sur tous vos comptoirs, ainsi que la pétition à faire signer. Cette pétition sera remise le 30 septembre au Ministère de la santé et sera l'occasion de proposer un vrai projet pour l'officine et des solutions économiques pour tout le réseau. Pharma's friends est un groupe présent sur Facebook qui rassemble déjà plus de 1450 membres : pharmaciens de tous les syndicats ou non syndiqués, ordinaux, étudiants, préparateurs, et toute personne souhaitant défendre les intérêts de la pharmacie d'officine. N'hésitez pas, venez nous rejoindre sur Facebook pour échanger et vous tenir informés. Cette pétition vous est transmise par l'USPO, qui s’associe et soutient cette opération.

L’USPO appelle au rassemblement

Publication : 4 septembre 2015 | Catégorie(s) : , ,

Un plan médicament de 3.5 milliards d’économies sur 3 ans décidé par le gouvernement en avril 2014 est programmé dans les PLFSS de 2015 à 2017. Il entraine des baisses de prix inégalées depuis le début de l’année. De nouvelles baisses prévues pour fin 2015 et 2016 vont aggraver la situation de la profession qui ne peut pas supporter tous ces efforts supplémentaires concentrés sur le poste médicament, sans parler du risque de déremboursement de certaines spécialités. La  baisse de marge de 2.25% sur les 7 premiers mois de l’année 2015 est sans appel. La réforme de la rémunération signée le 21 mai 2014, malgré l’annonce du plan d’économies  du gouvernement, n’est pas la solution et ne donne aucune lisibilité à nos entreprises. L’USPO  partage et soutient l’exaspération de nos confrères. Plus de 8000 pharmaciens ont déjà écrit au directeur de l’UNCAM pour demander une véritable négociation. Cette mobilisation sans précèdent est un message très clair pour le gouvernement  et montre que les pharmaciens ne sont pas dupes. On nous avait fait beaucoup espérer avec cette réforme mais  la profession n’a récolté  qu’un « chèque en bois ». ... A l’unanimité du conseil d’administration, l’USPO va  contacter les  différents acteurs  pour convenir très rapidement d’une réunion nationale et dégager ensemble un plan d’action d’envergure  à la hauteur des attentes de tous nos confrères.

Les chiffres du 1er semestre 2015/1er semestre 2014

Publication : 24 juillet 2015 | Catégorie(s) : , , ,

Résultats du 1er trimestre 2015 avec une marge qui a chuté de 52 000 000€ en 6 mois par rapport à 2014, soit une perte de 1,87% malgré l’augmentation des activités liées aux pathologies d’hiver de janvier et février.

Le nombre de boîtes de médicaments diminue et le nombre d’ordonnances augmente. De toute évidence, ce nouveau mode de rémunération introduisant un honoraire à la boîte est inadapté et ne répond pas à l’évolution de l’économie de l’officine. 

Cet honoraire ne nous protège pas de la baisse des prix des médicaments. Déconnecté du prix du médicament, l’honoraire nous expose aux critiques par sa visibilité, comme aux Pays-Bas où actuellement les pharmaciens sont agressés par les patients.

Nous devons sortir le plus vite possible de cette impasse. C’est pour cela que nous devons écrire une lettre au directeur de l’UNCAM pour lui demander de revoir les négociations comme l’ont déjà fait 7600 pharmaciens.

2015-07-24- Communique USPO

Les entretiens pharmaceutiques “Asthme”, un échec qui ne doit plus se reproduire

Publication : 3 juillet 2015 | Catégorie(s) : ,

Les entretiens pharmaceutiques représentent une évolution pour notre profession et une nouvelle approche dans la prise en charge des patients.

 L’USPO en est convaincue, les pharmaciens d’officine également !

Malgré un contexte difficile, votre motivation ne doit pas faiblir.

Nous avons besoin de vous pour développer, rémunérer, élargir et simplifier ces nouvelles missions !

Le constat est sans appel : les entretiens pharmaceutiques « Asthme » sont un échec. L’USPO, non signataire de l’accord, dénonce depuis plus d’un an la difficulté que représente le recrutement des patients.

L’USPO a proposé à la CNAMTS d’élargir les conditions de recrutement des asthmatiques, facilitant ainsi leur inclusion, et par conséquent le travail des pharmaciens.

Officines Avenir n°11

Publication : 30 juin 2015 | Catégorie(s) : ,

OfficinesAvenir_n11

OfficinesAvenir_n11