Actus USPO

CMU-C et ACS – Garantie de paiement avec la CarteVitale

Publication : 11 octobre 2018 | Catégorie(s) : ,

Grâce aux interventions répétées de l’USPO auprès du Ministère des Solidarités et de la Santé et de l’Assurance maladie, la garantie de paiement CMU-C et ACS sera assurée, dès le 31 octobre 2018, lorsque la pharmacie utilise les droits en carte. Pour obtenir cette garantie de paiement, l’USPO s’est appuyée sur une analyse technique de l’AGETIP (concentrateur des pharmacies) qui a démontré que les informations relatives aux flux certifiés ne correspondaient pas à un forçage des droits en Carte vitale. D’ici au 31 octobre 2018, les caisses procèderont au recyclage des factures impayées. Les pharmacies sont invitées, le cas échéant, à réclamer aux CPAM les factures en instance. Après cette date, une nouvelle grille d’analyse des factures CMU-C et ACS sera instaurée dans les CPAM afin d’assurer la garantie de paiement en toute transparence et sans intervention des pharmacies. Les CPAM devront réaliser les paiements sans aucun incident pour les factures sécurisées, tant pour l’assurance maladie obligatoire que l’assurance maladie complémentaire.  Attention : cette garantie de paiement ne s’applique pas si le flux est éclaté entre l’AMO et l’AMC et si le pharmacien intervient sur les dates de fin de droits ou sur les bénéficiaires. L’USPO sera vigilante quant au respect de ces procédures

L’affront de DASTRI aux pharmaciens !

Publication : 5 octobre 2018 | Catégorie(s) : ,

Dans un communiqué de presse paru trois jours avant le lancement de la campagne de vaccination, l’éco-organisme DASTRI a indiqué qu’il n’apporterait pas son soutien à l’expérimentation de la vaccination antigrippale par les pharmaciens. L'affront de DASTRI aux pharmaciens, répondez aux 3 questions en cliquant ICI Une telle prise de position publique, sans concertation avec la profession, est inacceptable pour les pharmaciens d’officine qui travaillent en étroite collaboration avec l’éco-organisme dans le cadre de la collecte des DASRI (déchets d’activités de soins à risque infectieux perforants). Selon le code de la santé publique, les pharmacies d’officine ont seulement l’obligation de distribuer gratuitement les boîtes à aiguilles fournies par DASTRI aux patients en auto-traitement et aux utilisateurs d’autotest de diagnostic. Les pharmacies volontaires récupèrent les boîtes à aiguilles rapportées par les patients et les stockent dans leur officine dans l’attente d’une collecte réalisée par DASTRI, sans aucune contrepartie financière à ce jour. [...]

Vigilance et liberté de choix, stop au matraque commercial !

Publication : 20 septembre 2018 | Catégorie(s) :

Vous êtes libre de choisir la complémentaire prévoyance et santé répondant le mieux aux besoins de vos salariés et de votre entreprise.   Les officines sont la cible d’une campagne marketing de l’APGIS dans un contexte conflictuel et de contentieux en cours. Son dernier courrier incite les pharmacies à adhérer à l’APGIS, en joignant une lettre de résiliation, et insinue que la cotisation au Haut degré de solidarité (HDS) est obligatoire pour toutes les officines. C’est faux ! L’accord du 2 octobre 2017 prévoyant la contribution au fonds HDS de 2% n’est toujours pas publié au Journal officiel. Elle s’applique donc uniquement aux officines adhérentes à la FSPF, seules à devoir obligatoirement verser la cotisation de 2% à l’APGIS. L’APGIS n’est pas le seul partenaire de la protection sociale des salariés de la pharmacie d’officine, contrairement à ce qu’elle affirme dans son courrier. [...]

Bilan économique positif juillet 2018

Publication : 31 août 2018 | Catégorie(s) :

En juillet 2018, la marge enregistre une progression de 1,78%, le chiffre d’affaires augmente de 4,33%, et ce, malgré une baisse des unités de 0,44%. Bilan Économique stabilisé sur les sept premiers mois de l’année 2018 Malgré une baisse des unités de 1,46%, soit 22 millions, et une diminution du nombre d’ordonnance de 3%, le chiffre d’affaires progresse de 1,33%, soit 196 millions d’euros, et la rémunération se stabilise à - 0,16%.  En 2017, la perte économique sur les sept premiers mois de l’année s’élevait à 103 millions d’euros, soit 3,29% de baisse de marge. Les sept premiers mois de la réforme 2018-2020 témoignent, après trois années de perte, des premières évolutions positives et d’une stabilisation de la marge, comme le prévoit l’avenant conventionnel n°11 signé par l’USPO, et malgré des baisses des prix et d’activité. Le mécanisme de la réforme s’amplifiera en 2019 et en 2020. [...]

L’UNAPL impose une hausse des cotisations patronales aux pharmaciens

Publication : 5 juillet 2018 | Catégorie(s) : ,

    Paris, le 1er août 2017   Au cours de l’année 2016, lors des débats parlementaires relatifs à la loi Travail, l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) s’est mobilisée pour qu’une […]

La place du pharmacien dans les soins de premier recours

Publication : 21 juin 2018 | Catégorie(s) : ,

Des Rencontres de l'USPO au rapport MESNIER Regardez la vidéo [...]

Avenant 11 signé entre l’USPO et la CNAM – Dossier médical partagé (DMP)

Publication : 31 mai 2018 | Catégorie(s) : ,

Un accès complet pour les pharmacies d’officine Lors des négociations conventionnelles de l’avenant n°11, l’USPO a obtenu la modification complète de la grille d’habilitation du DMP pour les pharmacies d’officine. Comme l’a récemment confirmé l’Assurance maladie, les pharmacies pourront désormais accéder à l’ensemble des informations contenues dans le DMP, à l’instar des autres professionnels de santé : comptes rendus des examens médicaux, des consultations, des opérations chirurgicales, plans personnalisés de soins, protocoles de soins ALD…. L’avenant conventionnel n°11 prévoit la rémunération de la pharmacie pour chaque ouverture de DMP et certains éditeurs de logiciels ont déjà développé cette fonctionnalité. Nous vous invitons à le rappeler à votre éditeur de logiciel et à l’interroger sur le délai de mise en œuvre.  La consultation et l’utilisation du DMP par les pharmacies d’officine seront opérationnelles dans un second temps. Les éditeurs de logiciels doivent mettre en œuvre ces nouvelles dispositions avec les cartes professionnelles CPS et CPE. L’USPO se félicite de cette décision qui renforce le rôle du pharmacien d’officine dans l’équipe de soins primaires et conforte l’évolution de notre métier vers l’accompagnement des patients.

LEVOTHYROX et boîtes de 90 cpr – PETITION CONTRE la manœuvre des laboratoires

Publication : 28 mai 2018 | Catégorie(s) : ,

SIGNEZ LA PETITION ICI Le laboratoire MERCK et les autorités de santé ont mis toutes les pharmacies devant le fait accompli en annonçant la mise à disposition de boîtes de 90 comprimés pour les 8 dosages de LEVOTHYROX. Le laboratoire, dont la communication laisse à désirer depuis un an, met en avant une demande exprimée par de nombreux patients et professionnels de santé, et ce, sans avoir demandé l’avis des pharmaciens. L’USPO conteste cette décision prise par les autorités de santé, le laboratoire et le comité économique des produits de santé (CEPS) sans aucune consultation des syndicats représentatifs des pharmaciens d’officine, alors que les conséquences économiques pour les officines sont importantes et connues de tous. [...] NOUS VOUS INVITONS À SIGNER ICI CETTE PÉTITION EN LIGNE DANS LES PLUS BREFS DÉLAIS.

Freestyle Libre : aucune perte de marge pour les officines

Publication : 25 mai 2018 | Catégorie(s) : ,

Le 1er juillet 2018, le tarif de remboursement des capteurs Freestyle Libre baissera de 50 à 45 euros. Malgré cette baisse, la marge des pharmacies est maintenue à 2 euros HT par capteur. Par ailleurs, afin de ne pas perdre de marge sur les capteurs, en stock au 30 juin 2018, qui seront facturés au nouveau prix à l’Assurance maladie, les pharmacies bénéficieront d’un avoir déductible directement de la facture de leur prochaine commande ABBOTT. [...]

Affaire Lactalis – Le point info de l’USPO

Publication : 17 mai 2018 | Catégorie(s) : , ,

Le 15 mai 2018, l’Ordre et les syndicats représentatifs de la profession ont été auditionnés par la Commission d’enquête de l’Assemblée nationale chargée de tirer les enseignements de l’affaire Lactalis. L’ampleur de l’affaire Lactalis a mis en lumière certains dysfonctionnements quant à la transmission d’informations aux pharmacies d’officine. L’USPO a notamment regretté l’absence de saisie officielle des syndicats par la DGCCRF et la multiplicité des messages en quelques jours. Cependant, l’USPO a salué le travail de l’Ordre des pharmaciens et la fiabilité du DP dont les messages ont été adressés y compris le samedi et dimanche. La très grande majorité des officinaux a ainsi pu mettre en place immédiatement les mesures nécessaires, assurer la sécurité des nouveaux nés et renseigner efficacement les parents. L’USPO a tenu à féliciter les pharmaciens qui ont massivement fait preuve de professionnalisme et d’efficacité. [...]