Presse

Comment le vieillissement et l’innovation transforment la dépense de soins – Cartographie médicalisée des dépenses de santé

Publication : 13 juin 2019 | Catégorie(s) :

Pour la sixième année d'affilée, l'assurance-maladie s'apprête à publier une « cartographie » des 140 milliards d'euros de dépenses de soins remboursés et individualisables. Les hospitalisations ponctuelles demeurent le principal poste budgétaire. Le coût du traitement des cancers s'envole.

Etudes de médecine : les craintes d’une « PACES bis »

Publication : 18 mars 2019 | Catégorie(s) :

Les députés débattent, à partir de ce lundi, dans le cadre du projet de loi santé, du mécanisme qui remplacera la première année commune aux études de santé (PACES) .

Fédération des CPTS

Publication : 12 mars 2019 | Catégorie(s) :

La Fédération des CPTS  suit  avec  attention  le  déroulement  de  la  négociation  de  l’accord conventionnel interprofessionnel indispensable  au  développement  de  ces  communautés  sur  tout  le territoire.

Sérialisation à l’officine

Publication : 28 février 2019 | Catégorie(s) :

La sérialisation des médicaments est entrée en vigueur le 9 février dernier. Cette nouvelle procédure, visant à lutter contre les contrefaçons, prévoit qu’un code informatique uniformisé soit apposé sur chaque boîte de médicaments et systématiquement scanné au moment de la délivrance.  Or, si les industriels se sont bien préparés à cette évolution, selon les syndicats de pharmaciens, pour les officinaux, tout reste à faire. Retrouvez les explications de Gilles Bonnefond, interviewer par JIM - Journal International de Médecine, le 27/02/19 Le président de l’USPO (Union des syndicats de pharmacie d’officine), Gilles Bonnefond,est l’un des premiers à avoir tiré la sonnette d’alarme.

Les 11èmes Rencontres de l’USPO 2019

Publication : 14 février 2019 | Catégorie(s) : , , , ,

Évolution de la pharmacie d’officine et renforcement de la coopération avec les autres professionnels de santé au bénéfice des patients ; ces thématiques ont été au cœur des débats de cette journée consacrée aux pharmaciens et au Plan Santé 2022. Retrouvez les interventions ---> 

Transformer la prise en charge des patients dépendants aux opioïdes

Publication : 5 juin 2018 | Catégorie(s) : ,

La prise en charge des addictions, en particulier de la dépendance aux opioïdes, est menacée en médecine de ville. Dans les années 1990, près de 80 % des patients dépendants aux opioïdes étaient suivis par 20 % des médecins généralistes. Aujourd’hui, ils ne sont plus qu’environ 5 % à prendre en charge ces patients. ....Pour répondre à ces défis, le Groupe de réflexion Santé Addictions s’est formé en mobilisant une quinzaine d’acteurs clés parmi lesquels des représentants de patients, médecins généralistes, pharmaciens, psychiatres et addictologues. LIRE LA SUITE ICI 2018 05 - Groupe Santé Addictions

Pharmacie d’officine : la transition numérique

Publication : 8 mars 2018 | Catégorie(s) : ,

Le pharmacien d’officine est devenu l’un des pivots des soins de proximité. Le dernier accord conventionnel consacre ce positionnement stratégique, notamment au niveau économique, avec l’introduction de nouveaux honoraires. « Nous venons de signer une réforme majeure avec l’assurance maladie, confirme Gilles Bonnefond, président de l’USPO. Nous serons essentiellement rémunérés à l’acte de dispensation, et non plus à la marge commerciale. » Le métier, lui aussi, va évoluer. « Le pharmacien ne sera plus uniquement un distributeur de boîtes de médicaments. Ce sera un professionnel de santé, spécialisé dans l’accompagnement des patients âgés et chroniques, qui travaillera en étroite collaboration avec les équipes de soins primaires et l’hôpital, dans le cadre du virage ambulatoire », précise-t-il. [... ]

“Je pense qu’il y aura un avant et un après avenant n°11” dans la rémunération des officines selon Nicolas Revel, Directeur général de la CNAMTS

Publication : 2 février 2018 | Catégorie(s) : , , ,

Lors des 10èmes rencontres de l’USPO ce mercredi 31 janvier 2018, Nicolas Revel, Directeur général de la CNAMTS a défendu l'avenant n°11 à la convention pharmaceutique qui va changer en profondeur la rémunération des officinaux. "Nous verrons d'ici quelques années si, comme je le pense, il y aura un avant et un après sur l'évolution de l'économie officinale. Au 1er janvier 2018, il n'y a plus de perte [de marge] quand on projette le modèle" prévu par l'avenant. "Je crois que nous avons abouti à un très bon avenant au sens où il apporte, je crois, des protections qui n'existaient pas jusqu'à présent". Pour Nicolas Revel, l'avenant n°11 est "infiniment plus protecteur que la situation d'avant". "Ce qui a été signé et qui est entré en vigueur en 2015 [...] a eu une contribution positive et a contribué, dans la limite des moyens alors en place, à freiner les choses et à plutôt stabiliser" l'économie officinale. [...]

“La nouvelle convention a des effets plus protecteurs sur la rémunération”

Publication : 1 février 2018 | Catégorie(s) : , , , , ,

Le Moniteur des Pharmacies 31/01/18 Invité des 10èmes Rencontres de l’USPO, le 31 janvier, le directeur général de l’Assurance maladie, Nicolas Revel, a défendu la nouvelle convention pharmaceutique dont il est signataire et mise en place pour trois ans à partir du 1er janvier 2018. Selon lui, cette nouvelle convention a des effets plus protecteurs sur la rémunération des pharmaciens que la réforme précédente qui a fait perdre au réseau 175 millions d’euros en 2017 et 635 millions d’euros sur 3 ans. « Il n’y a plus de perte quand on projette le nouveau modèle », affirme-t-il, tout en affichant ses ambitions à faire vivre ce texte dans l’avenir. [...]