Presse

Les ravages de la LME

Publication : 14 mars 2017 | Catégorie(s) :

Votée en 2008, la loi de modernisation de l'économie était surnommée dans les couloirs de l'Assemblée Nationale la "Loi Michel Edouard". Emballée dans un paquet cadeau laissant penser à une amélioration de l'éthique entre les grandes surfaces et leurs fournisseurs et donc vendue comme une protection des gentils producteurs de lait et autres abusés par des techniques commerciales nauséabondes, elle s'est révélée être surtout un cadeau pour la GMS qui a su trouver des RFA et autres remises arrières via des têtes de gondole et autres chantages écœurants. ....

26 janvier 2017, une mobilisation réussie

Publication : 27 janvier 2017 | Catégorie(s) : ,

L’USPO ne se contentera pas d’une convention pharmaceutique réduite à une lettre d’intention. Nous exigerons un soutien économique pour 2017 et un pacte de confiance avec l’Assurance maladie pour réformer immédiatement notre profession. Le premier entretien conventionnel entre l’Assurance maladie et les syndicats aura lieu le 2 février. Nous appelons la FSPF à l’union ! Plusieurs propositions économiques communes, à l’instar de la rémunération à l’ordonnance, des interventions pharmaceutiques, ont déjà été simulées avec la FSPF et nous espérons pouvoir les porter ensemble devant le directeur général de la CNAMTS. L’USPO défend également une révision de la marge à 0% sur les médicaments chers, la sortie des médicaments innovants de la réserve hospitalière, l’arrêt des grands conditionnements qui n’améliore pas l’adhésion des patients à leur traitement, l’augmentation du plafond des remises génériques de 40% à 50% et enfin un choc de simplification des règles de prescription et de dispensation. Merci encore de votre mobilisation et de votre détermination, elles sont essentielles pour négocier l’avenir de la pharmacie d’officine. ......

Pourquoi est-ce que je devrais aller me geler le 26 janvier aux pieds ?

Publication : 20 janvier 2017 | Catégorie(s) :

Ben oui pourquoi ? Au lieu d'être au chaud dans ma pharmacie, peinard avec mes 3-4 patients du jeudi matin ? Parce que si je n'y vais pas, je n'aurai plus le droit de pleurnicher. Parce que râler sans agir c'est un truc bon pour les geignards. Parce que je suis fière de mon métier, fière du service que j'apporte à mes patients au quotidien, parce que je n'ai pas à rougir de mes connaissances, parce que je n'ai pas à me laisser piétiner sous prétexte que je suis la 5è roue du carrosse des professionnels de santé. Chaque jour je comble les carences laissées par mes confrères médecins indisponibles. Chaque jour je coordonne, je téléphone, je colmate, je gère les fuites. Mon "temps parasite" est de plus en plus important et jamais rémunéré ni même reconnu.

Vidéo/Tuto, quelles sont les problématiques aujourd’hui ?

Publication : 16 janvier 2017 | Catégorie(s) : ,

Visionnez la vidéo ci-dessous pour comprendre les problématiques soulevées aujourd'hui LIEN POUR LA VIDEO ICI FACILE, PRATIQUE, CONFORTABLE, CONNECTEZ-VOUS

Mobilisation JEUDI 26 JANVIER

Publication : 13 janvier 2017 | Catégorie(s) : ,

Journée de protestation : le jeudi 26 janvier En région parisienne, le rendez-vous est prévu le 26 janvier à 10h devant la CNAMTS au 50 avenue du professeur Lemierre Paris 20. Dans les autres départements, devant les CPAM ou les ARS contactez votre syndicat départemental pour connaître l'action locale.

Comment pouvez-vous vous mobiliser ?

Publication : 13 janvier 2017 | Catégorie(s) : ,

Envoyez un courrier, par fax ou par mail, au Directeur de l’ARS pour le prévenir que vous participez à la grève des gardes, menée du 23 au 29 janvier. Coordonnées des ARS : 2017-01- ARS contacts Courrier type à compléter et à retourner à l'ARS 2017-01-12- ARS greve garde phie USPO --> Si vous n’êtes pas de garde cette semaine, envoyez le même courrier afin de témoigner de votre solidarité avec le mouvement.

DANGER Risque de dérégulation du réseau

Publication : 13 janvier 2017 | Catégorie(s) : ,

Une remise en cause de la loi de répartition peut mettre en péril la présence des officines sur tout le territoire. En décembre dernier, le gouvernement a présenté une première version de l’ordonnance relative au maillage des officines. Elle prévoit l’introduction de la voie dérogatoire pour le transfert d’officines et donne le pouvoir au directeur général de l’ARS d’autoriser l’installation d’officine dans tous les lieux de passage. Cette disposition consiste donc à compter plusieurs fois la même population résidente et de passage, et supprime de fait les quotas de population à 2500 et 4500 habitants. Ce projet est un retour aux créations politiques sous l’influence des promoteurs immobiliers et des élus du secteur et va déstabiliser les officines au lieu de les renforcer. ...

De nouvelles économies demandées aux pharmacies : ça suffit !

Publication : 13 janvier 2017 | Catégorie(s) : ,

La lettre de cadrage de la ministre enfin transmise aux syndicats de pharmaciens est claire.
  • Elle ne s’engage pas sur un financement pluriannuel, comme l’avait annoncé à plusieurs reprises la ministre, mais propose uniquement de limiter, voire d’atténuer, les effets des baisses de prix.
  • Elle annonce que les baisses de prix des médicaments en ville se poursuivront pour financer les médicaments innovants distribués à l’hôpital.
  • ....

Pourquoi la pharmacie passe à l’offensive ?

Publication : 5 janvier 2017 | Catégorie(s) : ,

L’avis des pharmaciens doit être respecté pour démarrer les négociations. Nous souhaitons que l’action du 26 janvier, qui rassemble déjà l’ensemble des groupements et l’USPO, unisse toute la profession et les étudiants afin de montrer notre détermination. Personne ne doit choisir le camp de la division ! Il faut ouvrir le chantier de simplification des règles de prescription et de dispensation et autoriser le pharmacien à assurer la continuité des soins sans risque financier. Les confrères sont harcelés par des tracasseries administratives avec des récupérations sur leur tiers payant, pris en otage entre des médecins débordés, qui ne peuvent plus respecter des règles de prescriptions dépassées, et les patients qui ne doivent pas arrêter leur traitement. ...

L’USPO s’associe à la création de la Fédération des Soins Primaires

Publication : 17 novembre 2016 | Catégorie(s) : ,

L’USPO et ses partenaires souhaitent coordonner les acteurs de santé de proximité autour de leur patientèle, participer à la prévention, à l’amélioration et à la protection de l’état de santé de la population, et ainsi contribuer à la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé. Les professionnels de santé sont confrontés à de nouveaux défis : le vieillissement de la population (9,2 % a plus de 75 ans) et le développement des maladies chroniques (15 % des assurés ont une Affection de Longue Durée ou ALD), en particulier. Parallèlement, les besoins des patients évoluent alors que l’offre de soins primaires se raréfie et que le temps médical disponible diminue. L’inadéquation entre offre et demandes de soins est manifeste. Pour relever ses défis, les professionnels de santé doivent faire évoluer leur exercice. Le parcours de soins  doit être centré sur une patientèle et organisé sur un territoire. Infirmiers, pharmaciens, médecins généralistes, kinésithérapeutes, podologues, sages-femmes, chirurgiens-dentistes en sont les principaux acteurs. La coordination des professionnels de santé est essentielle et doit être renforcée dans l’intérêt du patient.  La FSP facilitera le dialogue et l’échange entre les différentes professions de santé, chacun détenant sa part de la vérité du patient. La FSP, principale interlocutrice des professionnels de la santé, sera la structure de référence des pouvoirs publics tant sur le plan national que régional. Fédération des Soins Primaires Présentation