DAD, Soutien économique, Etat d’urgence, Avenant 21

POINT INFO DU 10/07/2020

Covid-19 – Soutien économique de l’Assurance maladie

Le fonds d’aide mis en place par l’Assurance maladie pour les professionnels de santé conventionnés a été prolongé pour le mois de juin. Pour rappel, l’objectif est de permettre aux pharmacies, impactées par la crise sanitaire de couvrir, en partie, leurs charges fixes et préserver ainsi leur viabilité.

Nous vous invitons à faire votre déclaration en ligne, dès à présent, sur le site Ameli Pro.

Par ailleurs, l’USPO poursuit les négociations avec l’Assurance maladie pour une indemnité spécifique qui valorise l’implication et les activités supplémentaires des pharmacies d’officine pendant cette crise sanitaire. Le nouveau Directeur général de l’Assurance maladie devra abriter les contours et les montants de cette indemnité.

 

Fin de l’état d’urgence sanitaire au 10 juillet

Plusieurs mesures mises en œuvre pendant l’état d’urgence sanitaire, comme la distribution des masques ou l’encadrement des prix des produits hydroalcooliques, seront très certainement prolongées au-delà du 10 juillet.  Un arrêté devrait être publié dans les prochains jours.

Dans l’attente, nous vous invitons à poursuivre la distribution des masques issus du stock État aux patients et aux professionnels de santé.

L’USPO a demandé que certaines dispositions prises pendant cette période puissent être pérennisées, et notamment les télésoins ou la dispensation des médicaments de la réserve hospitalière en pharmacie d’officine.

 

Avenant n°21 – et maintenant ?

L’USPO s’est récemment opposée à la proposition introduite par l’Assurance maladie dans l’avenant n°21 qui conditionne le versement de plusieurs ROSP « structures » à l’obligation pour la pharmacie d’appartenir à une structure d’exercice coordonné.

Suite à notre premier courrier présentant l’opposition forte et unanime de notre Conseil d’administration quant à cette mesure qui aurait pénalisé financièrement la très grande majorité des pharmacies, des premières prises de contacts ont été établies avec l’Assurance maladie.

Nous souhaitons une modification rapide de cette disposition afin que l’avenant n°21 qui prévoit de réelles avancées, comme le paiement à l’acte des accompagnements pharmaceutiques et l’ouverture des accompagnements pour les patients sous anticancéreux oraux, puisse s’appliquer dans les meilleurs délais.

 

Dispensation adaptée – la liste des molécules concernée sur le site de l’USPO

L’intervention pharmaceutique pour la dispensation adaptée est entrée en vigueur au 1er juillet 2020. Les modalités de mise en œuvre et les conditions financières sont détaillées sur le site  www.uspo.fr

La liste des molécules concernées par cette nouvelle IP est disponible sur le site de l’USPO. Nous l’avons transmise à tous les éditeurs de logiciels afin qu’une reconnaissance automatique des molécules éligibles à la dispensation adaptée puisse être développée.

Nous vous invitons à vous référer uniquement à cette liste validée par l’Assurance maladie.

Une autre liste circule actuellement avec de nombreuses informations erronées. A titre d’exemple, les antifongiques, comme le DAKTARIN® et le LORAMYC®, n’ont jamais été concernés par la dispensation adaptée ; le FORLAX® n’est pas un anti-diarrhéique et n’est plus remboursé.

En revanche, le SMECTA® est bien intégré à la liste des molécules concernées par la DAD, contrairement à ce qui est indiqué.

Nous regrettons que de fausses informations relayées par la FSPF nuisent au déploiement de la première intervention pharmaceutique valorisée.

Publication :10 juillet 2020 | Catégorie(s) :