Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine (USPO)

Gaviscon® : une hausse de prix au détriment des patients

À partir du 1er septembre 2023[1], les prix fabricants et des prix publics des spécialités remboursées de Gaviscon® vont augmenter sans que la base de remboursement (TFR) ne soit revalorisée. Cette décision du Comité Économique des Produits de Santé (CEPS) va créer un reste à charge systématique pour le patient : 1,95 euro pour les sachets-doses et 1,56 euro pour les flacons.

L’intégralité de l’augmentation du prix du médicament remboursé Gaviscon®
sera donc imputée aux patients.

Dans un contexte où le taux de génériques est déjà peu élevé (47%)[2], cette décision risque d’entraîner un désengagement total de la fabrication de ce médicament. En effet, les génériqueurs, soumis aux mêmes contraintes de fabrication, ne bénéficient pas d’augmentation tarifaire contrairement aux princeps et refuseront de vendre à perte.

Faute de génériques disponibles, la majorité des patients n’aura pas d’autre choix que de s’acquitter de ce reste à charge ou de ne pas se soigner contre des symptômes qui dégradent leur qualité de vie au quotidien.

L’USPO a toujours été fermement opposée au TFR et n’a cessé d’alerter les autorités sur ses conséquences à moyen terme.

L’USPO alerte sur ce premier cas, incompréhensible sur le plan industriel et injuste pour les patients, entraînant une inégalité économique à l’accès aux soins.

Si les prix doivent être augmentés, ce ne doit pas être au détriment des patients.

La charge financière de ces médicaments étant assurée à 85 % par les complémentaires santé, l’impact serait faible pour l’Assurance Maladie.

L’USPO appelle à modifier rapidement le tarif de remboursement pour supprimer ce reste à charge.

 

Pierre Olivier VARIOT
Président de l’USPO

 

 

 

[1] Journal Officiel du 27 juillet 2023

[2] Extraction IQVIA pharmastat réalisée le 03.08.23