Les autotests doivent être vendus uniquement en pharmacie

Selon le ministère, les autotests pourraient être prochainement vendus en grande surface et dans les pharmacies, dans la mesure où ils seraient jugés efficace par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Pour rappel, pour l’instant, les tests salivaires ou les autotests ne peuvent être vendus ou réalisés en pharmacie.

L’USPO s’étonne de cette décision qui n’a pas fait l’objet d’une concertation avec les syndicats de pharmaciens.

L’USPO demande au ministère que la vente de ces autotests soit réservée aux pharmacies. Il est essentiel qu’un professionnel de santé puisse conseiller la personne sur la réalisation du prélèvement, l’accompagner, et surtout inscrire le résultat de l’autotest afin qu’il soit transmis, de manière certaine, à l’Assurance maladie et que le contact tracing puisse être réalisé.

La qualité, le contrôle de ces autotests et l’accompagnement des personnes ne seront pas assurés par la grande distribution. Preuve en est, la vente d’autotests non homologués avant même que le ministère ne l’autorise dans une grande surface. L’USPO Alpes Maritimes a immédiatement alerté l’ARS PACA sur ces pratiques illicites.

Publication :15 mars 2021 | Catégorie(s) :