Les pharmaciens en première ligne

Le Monde du 18 mars 2020 – Les quelque 22 000 officines du pays sont mobilisées dans la lutte contre l’épidémie et jouent plus que jamais un rôle vital dans la société.

« SI L’ON N’A PLUS DE MÉDECINS, PLUS DE PHARMACIENS, NI D’INFIRMIERS, L’AFFAIRE EST PLIÉE »
Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats des pharmaciens d’officine

Les pharmaciens, témoins des inquiétudes des malades comme des bien-portants

 

 

 

Publication : 18 mars 2020 | Catégorie(s) :