Pfizer en ville, organisation et préparation du vaccin

Source DGS n°68 DU 16/07/2021

Cette mesure vise à fluidifier l’écoulement des flacons de vaccin Pfizer-BioNTech non utilisés dans les centres : les flacons de vaccin Pfizer-BioNTech ne seront donc pas disponibles dans l’immédiat à la commande sur le portail de télé-déclaration, mais proposés par chaque centre volontaire, en partenariat avec son ARS et en fonction des stocks disponibles.

 

VACCINATION DES ADOLESCENTS 

Cette mesure a également pour objectif de faciliter la vaccination des adolescents en médecine de ville :  à ce jour, seul le vaccin Pfizer-BioNTech est autorisé pour vacciner les 12-17 ans à l’exception des adolescents ayant développé un syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS) à la suite d’une infection par le SARS-CoV-2, pour lesquels la vaccination n’est pas recommandée (en application de l’avis du 11 juin 2021 du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale). AUTORISATION PARENTALE

 

PREPARATION DU VACCIN PFIZER

Formation : Il est recommandé d’avoir une expérience pratique dans l’utilisation des flacons multidoses de médicaments injectables avant de commencer la vaccination (prendre rdv avec le Centre si besoin).

Préparation et injection : cf.  Fiche de préparation (source Ministère de la santé) – https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_a3_-_comirnaty.pdf
Un flacon permet après dilution d’extraire 7 doses de vaccin.
=> vidéo explicative : https://www.dailymotion.com/video/x817i66

 

  • Les professionnels devront s’organiser pour administrer la deuxième dose (et, le cas échéant, la troisième) à leurs patients. En cas d’impossibilité avérée d’effectuer eux-mêmes la deuxième injection, ils devront réorienter leur patient vers un autre lieu de vaccination permettant la deuxième injection (et, le cas échéant, la troisième), dans le délai imparti ;
  • Pour rappel, le vaccin à ARNm Pfizer peut servir également à réaliser les 2e doses des schémas initiés par vaccin AZ (12 semaines entre les 2 doses et pour les personnes de moins de 55 ans) ou Moderna dans le cas où ce dernier serait indisponible à temps pour recevoir la 2e dose (dans l’intervalle de 21 à 49 jours après la 1ere injection).

 

TRANSFERT DU CENTRE A LA PHARMACIE

  1. Pour obtenir des doses, le professionnel de santé devra se rendre dans l’un des centres de vaccination (ou PUI) identifiés par sa délégation départementale de l’ARS
  2. Le professionnel de santé devra se présenter dans le centre muni de sa carte professionnelle et équipé d’une glacière permettant de transporter les flacons de vaccins dans le respect de la chaine du froid (https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/notice_d_utilisation_des_sacoches_isothermes.pdf ) – glacière isotherme équipée d’un eutectique et de film bulle pour maintenir les doses calées en position verticale et éviter le contact direct avec l’eutectique (éviter une recongélation).
  3. Les conditions optimales d’un transfert : court, suivi et en douceur…
  4. A l’arrivée dans le cabinet ou l’officine, le flacon doit être conservé entre +2°C et +8°C en position verticale, au centre du réfrigérateur. Il ne doit pas être placé dans le freezer, ni dans la porte, ni dans le bac à légumes.
  5. Un thermomètre (de préférence électronique avec fonction mini-maxi) est placé avec le vaccin.

 

KIT FOURNI PAR LE CENTRE

Chaque kit fourni par le centre de vaccination est constitué :

  1. d’1 flacon de vaccin,
  2. d’1 flacon de solvant (NaCl)
  3. de deux types de seringues : une pour la reconstitution du vaccin (seringues graduées de 2 ou 3ml) et un pour l’injection intramusculaire sur la base d’un maximum de 7 injections par flacon de vaccin (seringues de type tuberculinique de 1ml, aiguilles de 25mm).

 

MODALITES PRATIQUES

  • Les professionnels de santé (médecins, pharmaciens, infirmiers, sages-femmes) libéraux sont concernés
  • Base de volontariat
  • Indication d’un numéro de téléphone pour connaître les horaires d’ouverture
  • Pas de système de commande
  • Possibilité de faire réaliser la deuxième dose en centre de vaccination
  • Se munir d’une glaciaire ou à défaut d’une pochette isotherme avec un pack « de glace »
  • Remise du vaccin, du solvant de dilution et des seringues (base 6 doses/flacon)
  • Enregistrement par le centre de la date de la remise, de l’identité du professionnels de santé se présentant, de la quantité et des numéros de lot. Archivage de ce document

 

CHECK-LIST A DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX

Quels professionnels de santé libéraux sont concernés ?Tous les professionnels de santé qui peuvent déjà commander via le portail de télé-déclaration (médecins,  pharmaciens, IDE et sages-femmes).

Que doit emporter le professionnel de santé ?

  • Sa carte professionnelle ;
  • Un dispositif de conservation adaptées

Quels sont les engagements pris par les professionnels de santé ?

  • Bonnes pratiques :

-Extraire 7 doses par flacon à partir du matériel fourni par le centre de vaccination.

-Les flacons retirés doivent correspondre à une demande effective ou potentielle de la  patientèle.

  • Conditions de conservation et de transport des vaccins :

-Respecter les contraintes de stockage et de transport  des vaccins conformément au  résumé des caractéristiques du produit (RCP) :

-Rappel des caractéristiques du produit :

TempératuresFlaconModalitésPFIZER (ARNm)

6/7 doses COMIRNATY

-90°C / -60°CNon ouvertStockage et transport6 mois
-25°C / -15°CNon ouvertStockage et transport2 semaines*
+2°C à +8°CNon ouvertStockage1 mois
Transport12 heures
+2°C à +8°COuvertStockage6 heures
Gammes de  températures  ambiantesNon ouvertStockage / Transport2 heures  [9°C – 30°C]
Ouvert

= reconstitué  pour Pfizer

Stockage6 heures

[9°C – 30°C]
Transport6 heures

Flacons ou seringues  (<30°C)

PFIZER EN VILLE : CONDITIONS DE STOCKAGE, ETIQUETAGE ET TRANSPORT

Le dispositif Pfizer en ville a pour objectif de limiter la perte de flacons de vaccin Pfizer en centre, en  permettant à ces derniers de mettre à la disposition des personnels de santé (médecins, pharmaciens,  infirmiers et sages-femmes) leurs flacons non utilisés et qui approchent de leur péremption.

C’est donc aux professionnels de santé libéraux d’aller chercher les flacons de vaccin directement auprès  des centres ou des officines-relais le cas échéant.

Lors de la réception des flacons, les professionnels libéraux se verront remettre en même temps les kits  d’administration (seringues et aiguilles) ainsi que les flacons de sérum physiologique dans les proportions  correspondantes.

I. RAPPELS SUR LA DECONGELATION ET LA DATE DE PEREMPTION DES FLACONS

Dans les centres de vaccination qui conservent leurs flacons à 2°C-8°C

Lors de la décongélation de -90°C/-60°C à 2°C-8°C des flacons de vaccin Comirnaty, en établissement  hospitalier ou en établissement pivot, les boîtes ou les plateaux ont été ré-étiquetés, afin d’indiquer la  nouvelle date limite d’administration du vaccin.

Le calcul de cette nouvelle date limite d’administration du vaccin suit la formule :

Décongélation JJ/MM/AAAA => date limite d’administration JJ-1/MM+1/AAAA.

La nouvelle date de péremption ne peut être supérieure à la date de péremption mentionnée sur le flacon  avant décongélation. C’est cette date de péremption qu’il conviendra d’indiquer sur les flacons qui  seront cédés, suivant la procédure ci-dessous.

Dans les centres de vaccination qui conservent leurs flacons à -80°C

Ce circuit ré-étiquète les plateaux de flacons Pfizer lors de leur première décongélation, de -80°C à -20°C.  La nouvelle date limite de péremption suit la formule :

Décongélation JJ/MM/AAAA => Nouvelle date de péremption JJ+13/MM/AAAA.

La date de péremption ne change pas lors de la seconde décongélation, car le vaccin se conserve moins  longtemps entre -25°C et -15°C qu’entre 2°C et 8°C : c’est cette date de péremption qu’il conviendra  d’indiquer sur les flacons qui seront cédés, suivant la procédure ci-dessous.

II. ETIQUETAGE DES FLACONS CEDES

Lorsqu’un professionnel de santé libéral vient en centre récupérer des flacons de vaccin Pfizer, il doit venir  muni du nombre d’étiquettes pré-remplies correspondant au nombre de flacons qu’il souhaite récupérer.

Ces étiquettes contiennent les informations suivantes :

Pfizer-BioNTech – COMIRNATY®  Lot n° :

Date de décongélation : JJ/MM/AAAA

Date limite d’administration du vaccin : JJ/MM/AAAAA

Date et heure d’élimination :

Les centres de vaccination ont la responsabilité de recopier le numéro de lot, la date de décongélation  et la nouvelle date limite d’administration du vaccin sur ces étiquettes pré-remplies et de les coller  sur chaque flacon cédé à un professionnel libéral, à partir des étiquettes de plateau ou de boîte  correspondantes. Aucun flacon ne peut être cédé sans être étiqueté individuellement.

III. CAS DES OFFICINES RELAIS

Les pharmaciens volontaires peuvent se constituer en « officine relai », c’est-à-dire qu’ils collectent des  flacons non utilisés des centres de vaccination selon les conditions indiquées ci-dessus, en vue d’une  dispensation des vaccins aux médecins, infirmiers ou sages-femmes qui le souhaitent. Il s’agit d’un  dispositif exceptionnel et strictement réservé à la campagne nationale de vaccination contre la Covid-  19.

Les officines relais sont invitées à ne pas constituer de stocks de flacons et à les distribuer aux  personnels libéraux de proximité dans les plus brefs délais.

IV. TRANSPORT ET STOCKAGE

Le professionnel libéral s’engage ensuite à transporter le flacon ainsi récupéré jusqu’à son officine, relai  ou non, ou cabinet, dans un équipement isotherme qualifié pour maintenir la température entre 2°C  et 8°C, et qui contient des dispositifs de calage adaptés. Le vaccin doit être manipulé avec précaution.

Pour rappel, les contraintes de stockage et de transport du flacon non ouvert à 2-8°C sont :

-Stockage : 1 mois,

-Transport : 12 heures en cumulé.

La date et l’heure d’élimination du vaccin après ouverture du flacon, soit 6 heures après ouverture, est à  remplir par l’effecteur.

 

Publication :16 juillet 2021 | Catégorie(s) :