Plus-value des pharmaciens d’officine démontrée scientifiquement dans le repérage et dépistage ciblé du risque cardioneurovasculaire

En Région Hauts-de-France, les Pharmaciens sont innovants, çà marche et on le prouve !

Le 1er article scientifique publié par Santé Publique, cosigné URPS Pharmaciens Hauts-de-France / ARS / Faculté de Pharmacie de Lille, démontre la plus-value des Pharmaciens d’Officine dans le Repérage des Maladies Cardiovasculaires est paru dans la Revue de Santé Publique.

Les résultats de cette étude ont confirmé la pertinence d’un repérage-dépistage ciblé des facteurs de risque cardioneurovasculaire en officine. Pour améliorer la détection précoce de ces facteurs de risque, il serait intéressant de déployer cette expérimentation sur un territoire plus conséquent, avec une amélioration du schéma expérimental.
Ce type d’expérimentation valorise ainsi les nouvelles missions des pharmaciens d’officine en les intégrant pleinement dans le parcours de soins en coordination et coopération avec la médecine de ville et les autres professionnels de santé.

Un grand merci aux #Pharmaciens mobilisés dans cette action.

Santé publique, les pharmaciens dans le repérage des maladies neurocardiovasculaires

 

Publication : 9 mai 2019 | Catégorie(s) :