Précisions sur le nouveau protocole sanitaire pour les enfants en milieu scolaire et périscolaires

Le DGS Urgent du 11 janvier précise le nouveau protocole sanitaire en milieu scolaire et périscolaire (centres de loisirs…).

Cible du protocole sanitaire en milieu scolaire

Ce nouveau protocole s’applique uniquement si transmission à l’école :

  • aux élèves en maternelle, élémentaire, primaire, collèges et lycées cas contact d’un de leurs camarades de classe,
  • asymptomatique,
  • de moins de 12 ans quel que soit leur schéma vaccinal,
  • de plus de 12 ans avec un schéma vaccinal complet.

Les élèves de plus de 18 ans (lycée, BTS…) sont concernés par ce nouveau protocole.

Pour les autres élèves (enfants cas contacts de plus de 12 ans non vaccinés ou avec un schéma vaccinal incomplet), une quarantaine de 7 jours s’applique après la date du dernier contact, un test antigénique ou RT-PCR négatif permet de lever cet isolement.

 

Trois autotests dispensés à la place d’un dépistage TAG et deux autotests

Les pharmacies pourront désormais dispenser trois autotests pris en charge par l’assurance maladie sans dépistage préalable (TAG) aux élèves cas contacts mentionnés ci-dessus.

Une attestation fournie par l’école sera remise au pharmacien par le représentant légal de l’enfant indiquant que son enfant est cas contact. Un modèle sera disponible à partir du 14 janvier. Dans l’attente, une simple attestation sur l’honneur peut suffire pour dispenser les autotests.

Ces autotests seront réalisés à J0, J2 et J4.

Ce nouveau protocole sanitaire reste une possibilité. La pharmacie peut continuer à réaliser un test antigénique nasopharyngé, ou nasal si l’enfant ne supporte pas le prélèvement nasopharyngé, et deux autotests pris en charge.

Une fiche pratique récapitulative est à votre disposition sur le site www.uspo.fr

 

Facturation des autotests

  • Pour trois autotests « classiques », la pharmacie facture 3,5 € X 3 + 2 € pour l’honoraire de dispensation, soit 12,5 euros.
  • Pour trois autotests spécifiques avec un écouvillon éponge (ex : AAZ), la pharmacie facture 3,80 € X 3 + 2 € pour l’honoraire de dispensation, soit 13,4 euros.

Le déconditionnement des boites d’autotests est autorisé. Lorsque le conditionnement n’est pas adapté aux besoins du patient, le pharmacien peut dispenser une boîte de 5 autotests jusqu’au 21 janvier 2022. Les modalités de facturation n’évoluent pas. Une fiche pratique de l’USPO est disponible sur www.uspo.fr

Publication :12 janvier 2022 | Catégorie(s) :