Principes actifs à MTE – Marge Thérapeutique Etroite

Un arrêté paru au Journal officiel du 28 juillet 2022 complète la liste des médicaments à MTE – Marge Thérapeutique Etroite :

  1. Lacosamide (Vimpat)
  2. Oxcarbazépine (Trileptal)

Principes actifs sur la liste des MTE :

  1. azathioprine,
  2. buprénorphine.
  3. ciclosporine,
  4. évérolimus,
  5. lacosamide (Vimpat)
  6. lamotrigine,
  7. lévétiracétam,
  8. lévothyroxine,
  9. mycophénolate mofétil,
  10. mycophénolate sodique,
  11. oxcarbazépine (Trileptal)
  12. prégabaline,
  13. topiramate,
  14. valproate de sodium,
  15. zonisamide

Les faits

L’arrêté du 30 janvier 2020 autorise les pharmaciens à exclure la substitution générique des médicaments à marge thérapeutique étroite (MTE), même en l’absence de la mention « non substituable » ou « non substituable (MTE) » du prescripteur.

En pratique pour le pharmacien

Lorsque le pharmacien fait usage de cette possibilité :

  • il ajoute sur l’ordonnance la mention « non substituable (MTE-PH) » sous forme manuscrite, et ce pour chaque médicament concerné ;
  • il informe, en outre, le prescripteur de cette absence de substitution.

 

Pour rappel, cet arrêté précise les trois situations dans lesquelles un prescripteur peut inscrire la mention “non substituable” suivie de la raison sur une ligne d’ordonnance :

  • médicaments à marge thérapeutique étroite, pour assurer la stabilité de la dispensation, lorsque les patients sont effectivement stabilisés avec un médicament (mention “non substituable (MTE)”) figurant sur la liste ci-dessus.
  • enfants de moins de 6 ans, lorsqu’aucun médicament générique n’a la forme galénique adaptée (mention “non substituable (EFG)”)
  • patients présentant une contre-indication formelle et démontrée à un excipient à effet notoire présent dans tous les génériques disponibles (mention “non substituable (CIF)”).

Le pharmacien peut également exclure la délivrance par substitution à la spécialité prescrite d’une spécialité du même groupe générique, même lorsque le prescripteur n’a pas exclu cette possibilité sur l’ordonnance dans le cas de médicaments à marge thérapeutique étroite, pour assurer la stabilité de la dispensation, lorsque les patients sont effectivement stabilisés avec un médicament (mention à reporter sur l’ordonnance est la suivante : “ non substituable (MTE-PH) ”.)

Source Ordre des Pharmaciens

Publication : 25 août 2022 | Catégorie(s) :