Sevrage tabagique et substitution des dispositifs médicaux : des avancées importantes obtenues par l’USPO dans le PLFSS 2022

Sevrage tabagique et substitution des dispositifs médicaux : des avancées importantes obtenues par l’USPO dans le PLFSS 2022

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2022 a été adopté par l’Assemblée nationale. Le Sénat doit désormais l’examiner.

Deux amendements importants portés par l’USPO depuis plusieurs années ont été adoptés par les députés. Ils renforcent l’accès aux soins pour les patients et confirment le pharmacien d’officine comme un professionnel de santé de premier recours, acteur de la prévention et de la continuité des soins.

 

Dispensation des substituts nicotiniques pris en charge.

Les substituts nicotiniques dispensés par le pharmacien d’officine sans ordonnance pourront désormais être pris en charge. Cette disposition s’inscrit, dans un premier temps, dans le cadre d’une expérimentation.

A l’instar de la vaccination antigrippale, l’USPO sera fortement mobilisée pour obtenir une généralisation de l’expérimentation.

 

Substitution des dispositifs médicaux par le pharmacien

L’USPO a proposé plusieurs amendements visant à pérenniser les mesures dérogatoires initiées dans le cadre de la crise sanitaire, et notamment la substitution des dispositifs médicaux par le pharmacien d’officine.

Les députés, favorables à cette proposition, ont demandé au Gouvernement de fournir, dans un délai de six mois, une liste des dispositifs médicaux pouvant être substitués.

L’USPO se félicite de l’adoption de ces deux amendements qui témoignent de la confiance accordée aux pharmaciens d’officine par les parlementaires et les pouvoirs publics.

L’USPO continuera à porter d’autres propositions auprès des parlementaires, et notamment des sénateurs dans le cadre de l’examen du PLFSS, pour faire évoluer le métier du pharmacien d’officine et pérenniser les mesures Covid-19.

Publication :25 octobre 2021 | Catégorie(s) :