Stratégie d’isolement des patients positifs et des cas contacts à risque

Compte tenu de la progression des différents variants de la Covid-19, le ministère adapte les mesures d’isolement à compter du 22 février (voir DGS Urgent) et harmonise les périodes d’isolement, qu’il s’agisse du virus sauvage ou l’un de ses variants.

Isolement des personnes symptomatiques

  • 10 jours pleins à partir de la date de début des symptômes
  • Levée de l’isolement possible uniquement si la personne n’a plus de fièvre depuis au moins 48h.
  • Aucun test à prévoir pour lever l’isolement
  • Mesures barrières renforcées suivant la levée de l’isolement.

Isolement des personnes asymptomatiques

  • 10 jours pleins à partir du jour du 1er prélèvement positif
  • En cas de symptômes survenant après le dépistage, la période d’isolement est allongée de 10 jours à partir de la date d’apparition des symptômes évocateurs de la Covid-19.
  • Aucun test à prévoir pour lever l’isolement
  • Mesures barrières renforcées suivant la levée de l’isolement.

Isolement des cas contacts à risque

Définition des cas contacts à risque

Santé publique France définit les cas contacts à risque comme toute personne ayant partagé le même lieu de vie que le cas confirmé, ayant eu un contact direct avec un cas confirmé (face à face, moins de 2 mètres quelle que soit la durée), ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins, ayant partagé un espace confiné pendant au moins 15 minutes consécutives ou cumulées sur 24 heures ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuements.

  • Période d’isolement de 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé, qu’il s’agisse du virus sauvage ou l’un de ses variants.
  • Réalisation d’un test antigénique immédiatement après avoir été informé être cas contact.
  • En cas de résultat négatif, la personne reste isolée 7 jours.

La durée de l’isolement évolue en fonction de plusieurs critères. Toutes les personnes de 6 ans et plus sont fortement invitées à réaliser un test pour lever l’isolement. En l’absence de test, l’isolement est prolongé. Seuls les enfants de moins de 6 ans ne sont pas concernés.

  • Pour les cas contacts hors foyer :
    • en cas de test négatif réalisé 7 jours après le dernier contact avec la personne contaminée et en l’absence de symptômes,
    • en l’absence de test, l’isolement se poursuit 7 jours de plus (soit 14 jours après le dernier contact avec la personne contaminée),
    • pour les enfants de moins de 6 ans, la levée de l’isolement est possible sans test 8 jours après le dernier contact avec la personne contaminée.
  • Pour les cas contacts au sein du même foyer :
    • en cas de test négatif 7 jours après la guérison de la personne contaminée et en l’absence de symptômes,
    • en l’absence de test, l’isolement se poursuit 7 jours de plus (soit 14 jours après la guérison du cas confirmé),
    • pour les enfants de moins de 6 ans, la levée de l’isolement est possible sans test 18 jours après la guérison de la personne contaminée.

 

 

Publication :24 février 2021 | Catégorie(s) : ,