Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine (USPO)

Harcèlement administratif : l’USPO Isère fait respecter les pharmaciens

La CPAM 38 a envoyé à plusieurs pharmacies du département des indus pour médicaments chers sur des ordonnances possiblement fausses pour 110 000 euros.

Dans cette affaire, la CPAM a témoigné d’un manque de considération affligeant pour le rôle quotidien et continu des pharmaciens. En effet, ces derniers ont d’emblée été considérés comme des fraudeurs alors qu’ils ont subi, bien malgré eux, les conséquences de cette fraude. Le contrôle administratif a prévalu sur l’accès aux soins.

Grâce à la mobilisation du syndicat, l’annulation complète des indus injustifiés a été obtenue.

Nous vous rappelons l’importance de vérifier systématiquement la validité des prescriptions à l’aide de la procédure spécifique sur les médicaments de plus de 300 euros et d’apposer la mention « dispensation sécurisée ».