Obligation d’indiquer la pharmacie dispensatrice par le médecin : buprénorphine, méthadone, méthylphénidate

Quels sont les médicaments pour lesquels le médecin est tenu d’indiquer sur l’ordonnance la pharmacie dispensatrice pour leur prise en charge ?

Pour certaines spécialités pharmaceutiques classées stupéfiantes ou assimilées susceptibles de faire l’objet d’un mésusage ou d’un usage détourné ou abusif, la prise en charge par l’Assurance maladie est subordonnée à l’obligation faite au patient d’indiquer à son médecin, à chaque prescription, le nom du pharmacien chargé de la délivrance.

Le médecin est dans l’obligation de mentionner ce nom sur la prescription.

Sont concernés les médicaments contenant de la buprénorphine administrés par voie orale à haut dosage (> 0,2 mg par prise), de la méthadone, du méthylphénidate.

Textes de référence
– Article L.162-4-2 du code de la sécurité sociale.
– Arrêté du 1er avril 2008 relatif à la liste de soins ou traitements susceptibles de faire l’objet de mésusage, d’un usage détourné ou abusif, pris en application de l’article L.162-462 du code de la sécurité sociale (JORF du 8 avril 2008)

Source Ordre des Pharmaciens

Publication :3 mai 2021 | Catégorie(s) :