Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine (USPO)

Signez et faites signer par vos patients la pétition “Après les déserts médicaux, les déserts pharmaceutiques ?””

La pétition, lancée par l’USPO, est une première étape indispensable avant la manifestation et la fermeture des pharmacies le 30 mai prochain.

Engagez-vous dans ce mouvement en faisant signer et en partageant au maximum la pétition ! Le soutien des patients assurera la réussite de notre mouvement. Chaque jour, nous accompagnons nos patients dans leur parcours de soins, ce sont les ambassadeurs de la pharmacie. Les pouvoirs publics seront beaucoup plus sensibles à nos revendications, soutenues et portées par un grand nombre de patients.

1. Faites signer vos patients

Nous vous invitons à apposer la pétition sur votre comptoir et à la faire signer à vos patients.

La pétition est également disponible en ligne sur https://chng.it/B2N9QsmxBn.

Relayez-la massivement à vos proches, votre entourage !

Pensez à nous renvoyer chaque semaine les pétitions signées par mail à l’adresse en précisant le département de votre officine : uspo@uspo.fr

 

2. Apposez cette affiche pour informer vos patients

AFFICHE – PHARMACIES EN GREVE LE 30 MAI – Format A4

 

AFFICHE – PHARMACIES EN GREVE LE 30 MAI – Format A3

 

3. Inscrivez-vous sur ce formulaire pour nous faire part de votre engagement

 

PHARMACIENS, FAITES-NOUS PART DE VOTRE ENGAGEMENT EN COMPLETANT CE FORMULAIRE

 

4. Informez l’ARS sur votre participation au mouvement

INFORMER VOTRE ARS SUR VOTRE PARTICIPATION A LA GREVE DES GARDES ET LA FERMETURE DU 30 MAI

 

Les patients sont déjà pleinement impactés par les pénuries de médicaments, et la dégradation de l’accès aux soins s’accentuera si leur pharmacie est amenée à fermer.  

Rappelez-leur que vous vous mobilisez contre la création de déserts pharmaceutiques dont les conséquences seraient désastreuses pour la santé de la population ! Nous l’avons prouvé pendant la crise sanitaire, nous sommes des professionnels de santé au plus près de la population.

Merci de votre mobilisation.

Très confraternellement,
Pierre-Olivier VARIOT