Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine (USPO)

Tensions d’approvisionnement CORGARD 80 mg (nadolol) – allégement des restrictions de dispensation

! NOUVEAUTE – ACTUALITE Janvier 2024 !

En raison d’une forte tension d’approvisionnement en Corgard 80 mg, l’ANSM avait restreint la dispensation aux patients dont le médicament ne pouvait être ni substitué ni arrêté sans risque vital (contingentement qualitatif).

Au regard des stocks disponibles actuellement, la restriction est levée depuis le 18 janvier 2024. Néanmoins, un contingentement quantitatif persiste pour les officines. Vous pouvez commander auprès de votre grossiste-répartiteur habituel.

L’USPO résumé les nouvelles règles de dispensation :

  • Corgard peut être dispensé dans la prévention de tous les troubles du rythme ventriculaire : une ordonnance simple suffit, une ordonnance d’un centre de référence ou de compétences (CRMR/CCMR) n’est plus obligatoire;
  • Un traitement alternatif dans les autres indications reste recommandé tant que les tensions d’approvisionnement en Corgard persistent. Pour rappel, le Corgard n’est pas le traitement de première intention dans ces indications ;
  • Les patients traités pour une hypertension artérielle ou une autre indication avec une alternative, depuis les mesures prises fin octobre 2023 et qui sont bien équilibrés, doivent conserver leur traitement actuel (traitement alternatif au Corgard).

Un retour à la normale est prévu en mars 2024. Dans l’attente, les stocks en ville seront étroitement surveillés.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la communication de l’ANSM en cliquant ici.

POINT INFO du 11 novembre 2023 :

En raison d’une forte tension d’approvisionnement en Corgard 80 mg, qui devrait durer jusqu’à la fin du premier trimestre 2024, l’ANSM a mis en place de nouvelles mesures.

L’absence de nadolol peut mettre en jeu le pronostic vital des patients atteints des maladies suivantes :

  • Syndrome du QT long congénital (SQTL),
  • Tachycardie ventriculaire polymorphe catécholaminergique (TVPC).

Aucune alternative n’est possible pour ces patients. Le médicament ne peut être ni substitué, ni arrêté. Les patients concernés sont environ 15 000 en France. Un contingentement qualitatif strict est donc mis en place et un stock de Corgard est exclusivement réservé pour ces patients dont le risque est vital.

Un protocole spécifique a ainsi été mis en place. Vous pouvez consulter la fiche pratique USPO, réservée aux adhérents pour les accompagner dans la mise en œuvre de ce nouveau protocole en cliquant ici.

La fiche pratique USPO, n’étant plus d’actualité, a été supprimée.